GreenCommerce, l'action écologique du web

La radioactivité et les nourritures

Savez-vous que certains aliments vendus sur le commerce peuvent représenter un danger pour votre santé ? En effet, ces nourritures peuvent être infectées par des rayonnements ionisants qui peuvent causer des problèmes de santés.

Le lait et les légumes à feuilles

legumeSelon Philippe Renaud, un chef du laboratoire d’études radio écologiques et marin à l’IRSN, le lait et les légumes à feuilles sont les aliments les plus sensibles à des dépôts radioactifs. En cas d’accident nucléaire, les poireaux, les salades et les épinards sont à éviter en priorité. En cas de catastrophe majeure en Japon, leur consommation est même interdite pendant quelques semaines. Notez que l’herbe est généralement traitée comme les légumes à feuilles. Il est également très sensible aux dépôts radioactifs.

La viande

Puisque l’herbe est concernée, la viande ne peut être que contaminée, dans un second temps. Il s’agit surtout des viandes de bœuf, car ils se nourrissent d’herbes un peu partout. C’est la raison pour laquelle la Commission d’informations et de recherches indépendantes sur la radioactivité a demandé l’obtention d’une cartographie pour connaître les zones infectées afin de prendre les mesures nécessaires pour la santé de la population (le retrait des aliments à risque, la prévention des habitants…).

L’eau

L’eau terrestre est beaucoup plus à risque que celui marin, car le taux de dispersion au niveau de ce dernier est beaucoup plus toléré. Il faudrait donc se méfier de l’aquaculture et des lieux de pêche. Mais méfiez-vous, l’eau des cours d’eau ou rivière terminera toujours dans la mer, ce qui explique pourquoi l’eau marine n’est pas pour autant protégée du danger.

L’effet dose-dépendant

Bien évidemment, les effets produits dépendent de la dose utilisée. Une fois ingérés, ces éléments radioactifs subissent directement la digestion pour accéder rapidement à la circulation sanguine avant d’être distribués dans divers organes. L’organisme peut effectuer une élimination, mais cela ne résout en rien les problèmes causés par cette digestion.

Une contamination chronique

Depuis l’explosion du central atomique d’il y a une vingtaine d’années, une contamination chronique des sols perdure des environs d’Ukraine et Tchernobyl reste imminente. Ce genre de contamination pourrait durer des semaines, des mois, voire des années. Les taux de radioactivité augmentent actuellement de 1000 Bq par kg pour certains champignons situés autour du centre ukrainien, et une augmentation de 100 Bq par litre de lait au niveau de ces mêmes zones, qui se trouvent plus précisément à plus d’une trentaine de kilomètres de ce centre.

Pour information, il est possible de détecter facilement la zone infectée par les rayonnements ionisants. Pour ce faire, il suffit d’utiliser un appareil spécial appelé « compteur Geiger ». Ce type de comparatif de compteur geiger vous permettra d’en savoir plus sur ce dispositif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *